Haut
  • historique de l'acquisition à nos jours

Engazonnée à sa conception en 1937, la Clef des Champs achetée le 12 mai 2001 par la c32S a aujourd'hui le visage que lui a façonné l'OTAN en 1952.

Trois années auront été nécessaires en négociation et réunion avec les différents partenaires, entre la décision du Ministère de la Défense de vendre et l'achat effectif.

Il aura fallu tout d'abord procéder à la dépollution des terrains et à l'enlèvement des anciennes cuves de carburant.


  • une situation géographique attrayante

Parallèlement, une 1ère étude confiée au cabinet bronoel pour un montant de 180 000F (27 440€) en partenariat avec la mrail et la c32s avait permis en 1998 d'envisager la reconversion de ce site autour des activités de roulement.

Plusieurs raisons justifiaient cette proposition : sa situation géographique, à l'intersection des autoroutes a1, a26 et a29, sa configuration, son excellent état général et ses potentialités au cœur d'une vaste zone de chalandise incluant le bassin parisien ainsi que le nord de l'Europe, ainsi que les premières entreprises prêtes à nous accompagner dans ces démarches.


  • Un site exceptionnel

La clef des champs est un vaste site entièrement clos de plus de 200 ha dont 31 de pistes avec 2 lignes droites de 2500 m.

A l'écart des premières habitations, ce n'est pas un hasard si ce site verdoyant a vu s'élever depuis avril 2004 la 1ère ferme éolienne de notre département.
Ces 4 élégantes, développant chacune une puissance de 2,5 Mégawatt, incarnent toujours notre volonté d'aller de l'avant, d'innover, et sont le symbole de notre développement actuel et futur.


  • Les premiers travaux

Dès 2002, les premiers travaux d'aménagement peuvent débuter grâce notamment au soutien de nos partenaires financiers que sont l'Europe (Feder), la région (frdl) et l'Etat (ddr)qui, depuis le début, croient en la pertinence de nos projets.

 

Le site est entièrement clôturé par 8,6km de grillage, sécurisé par 5 portails et une barrière automatique.

 

 

 

 

 

 

photo ci-contre :

Refection du taxiway sur une distance de 1650m et sur 12m de largeur


  • Une continuité dans les aménagements

En 2006, nous poursuivons l'aménagement du site par la création de pistes inclinées, équipement nécessaire pour l'étude des limites de rupture des systèmes de freinage dans des conditions extrêmes, l'aménagement des accès routiers avec un volet paysager, validé par la Direction Régionale de l'Environnement, nous permet de donner une image plus accueillante à notre site.



 Haut

Entre 2004 et 2005, une seconde étude réalisée sous la maîtrise d'œuvre de la SEDA de 183 500€ cofinancée par la Conseil Général, par le Conseil Régional et par le FEDER permet:  

  • d'affiner nos propositions en matière d'utilisation du site,
  • d'étudier les implantations des différents réseaux,
  • d'étudier l'impact en matière d'environnement et de paysage.

Les conclusions de cette étude montrent les fortes potentialités de ce site et des impacts positifs pour notre secteur en matière de création de nouvelles entreprises, utilisatrices potentielles de la piste. La SEDA note également que de nombreux créneaux porteurs ou de niches sont à développer.

D’ores et déjà, deux porteurs de projets se sont fait connaître avec le désir de participer à un nouveau développement de notre site. Leur implication annuelle est un gage de rentabilité et de pérennité de cet équipement.

Nous avons recensé dans le nord de la France une cinquantaine de clubs et associations divers, comités d'entreprises, qui pourraient ponctuellement être utilisateurs payants de ce circuit ce qui permet de dire que cette 3ème phase d'aménagement est porteuse d'avenir.

En nous appuyant sur ces clients potentiels, qui ont la particularité de ne pas intervenir dans les mêmes domaines d'activités, nous privilégions une ouverture sans exclusivité vers ceux qui manifestent un intérêt pour le roulement.

De même, nous restons maîtres du nouveau circuit en gérant en direct son occupation.
Si toutes les conditions sont réunies, ce nouvel équipement pourrait être opérationnel dès le printemps 2008.


Le développement de la clef des champs par la création d'un circuit automobile répond à une opportunité forte et une nécessité impérieuse.

 

Une opportunité :
Les études menées en externe montrent la viabilité et la faisabilité de notre site en matière d'activité liées au roulement.
Notre propre réflexion, l'expérience que nous tirons de quelques années d'exploitation et les multiples contacts nous confortent dans cette opinion. Les subventions obtenues de nos différents partenaires limitent l'impact financier à notre charge.

 

Une nécessité :
Dégager de nouvelles marges de manœuvre pour la communauté si nous voulons poursuivre notre engagement en faveur de la population et continuer à offrir des services de qualité répondant à ses besoins. Sans investissement régulier, la clef des champs deviendrait rapidement une charge financière trop importante.

 

Depuis sa création, nous avons su relever de nombreux défis en conjuguant audace et réalisme. Ce fut le cas ces dernières années avec la création de la halte garderie, de l'école de musique, la prise en compte de la collecte des déchets ménagers et la politique de l'habitat.

Aujourd'hui, c'est un challenge nouveau que nous nous lançons. Esquisser, dessiner, prévoir construire et façonner le visage futur de la clef des champs est l'un des enjeux majeurs pour l'essor économique de notre Communauté de Communes.



 Haut
Mars 2008 : les premiers travaux ont débuté. Les dalles béton des anciennes pistes d'aviation sont démontées. Elles seront ensuite concassées et serviront de remblais.




Retrouvez toutes les photos des travaux du circuit dans la photothèque

 

 

Visionnez ou revisionnez le reportage sur la création du circuit réalisé par Aisne TV


Communauté de Communes du canton de Saint Simon : Pôle Communautaire Rue du château d'eau 02440 CLASTRES tél. 03 23 63 36 51 fax 03 23 64 38 27 - Mentions légales